Le Blog NOVABRICKS

Blog NOVABRICKS

le SI brique par brique
Plus d'infos sur NOVABRICKS
Right-Speed IT Novabricks

Right-Speed IT, tendance adaptée aux besoins métiers

Dans sa septième édition des Tech Trends qui a pour thème « Innover à l’ère du numérique », Deloitte nous livre son analyse des huit tendances qui vont impacter les organisations dans les 18 à 24 mois et qui représentent de réelles opportunités pour les DSI de transformer leur entreprise.

Deloitte isole 7 mutations technologiques IT (Right-Speed IT, Augmented and virtual reality, Internet of Things, Reimagining Core Systems, Autonomic platforms, Blockchain, Industrialized Analytics) et consacre un chapitre à la 8ème tendance (Social Impact of exponential technologies) qui étudie l’impact social de la mise en œuvre de ces technologies émergentes. L’analyse des problématiques de sécurité étroitement liées à l’arrivée de ces innovations numériques clôture cette septième édition.

Parmi les tendances IT abordées, l’une d’entre elles le « Right-Speed IT » a particulièrement attiré l’attention des agilistes que nous sommes.

On pourrait résumer cette tendance par une formule de type « il est nécessaire de trouver la bonne vitesse au projet IT » toutefois, cela serait extrêmement réducteur et limiterait considérablement l’étendue et la portée de l’étude menée par Deloitte.

Il est bien question de vitesse mais pas que. Car justement Deloitte fustige la vision binaire qui voudrait qu’il n’y ait que 2 vitesses : les projets « longs » synonymes de stabilité et de fiabilité, seuls capables de livrer des services à grande échelle, et les projets « courts » ou « agiles » qui seuls permettraient des expérimentations, des découvertes de nouvelles technologies ou fonctionnalités et qui seraient donc au service de la réactivité. Cette vision bimodale caricaturale qui en plus opposerait trop facilement les « cycle en V » avec le « mode agile » limiterait les capacités des DSI à produire de la valeur.

Aussi Deloitte loue les initiatives de DSI qui initient des projets à plusieurs vitesses en adaptant leurs processus, les ressources humaines, les ressources financières et les plateformes. Ces adaptations sont un réel gage de réussite auquel s’ajoute celui de savoir manager des équipes IT qui travaillent sur des projets de vitesses différentes.

Deloitte isole donc 3 points de vigilance pour garantir la réussite des projets « Right-Speed IT », à savoir les procédures, l’architecture et l’organisation des équipes IT.

« La procédure au-delà du processus »
Les procédures étudiées ici ne sont pas celles associées aux projets mais celles des Directions des Systèmes d’Informations qui doivent revoir leur modèle afin de livrer les projets aux Métiers à la juste vitesse.

En premier lieu, la flexibilité doit s’imposer même dans la gestion financière qui doit s’écarter des carcans imposés par l’élaboration budgétaire annuelle trop rigide et chronophage.
Deuxième point, les DSI doivent innover en matière d’achats et de sourcing en expérimentant de nouvelles pratiques (open source, hackathon…) et en oubliant, quand c’est possible, les appels d’offres trop longs et couteux.

Troisième point, Deloitte encourage les DSI à oublier le clivage classique « client/prestataire » stigmatisé par des contrats juridiques trop contraignants, et à faire preuve de plus de souplesse pour favoriser le co-investissement et donc la copropriété du code, terreau indispensable pour de réels partenariats fertiles.

Autre point, il est important de prendre du recul par rapport à la conception de la solution afin de s’assurer que le projet est géré à la bonne vitesse tant pour la DSI que pour les Métiers et que tout est cadré par rapport à cette contrainte de temps (méthodologie, contrôles, méthode de delivery, jalons…).

Ensuite, il faut « co-mmu-ni-quer » avec l’ensemble des protagonistes en leur apportant de la visibilité sur l’état d’avancement du projet, et ce en multipliant les livraisons ou en créant des maquettes.

Enfin, il faudra adapter la récurrence des contrôles, le mode de revue et le niveau approprié d’automatisation pour chaque projet en ayant à l’esprit que le Right-Speed IT ne peut s’imposer auprès des équipes que si une plateforme d’automatisation les libère de tâches chronophages à faible valeur ajoutée.

« L’architecture est la destinée »
Le Right-Speed IT suppose réactivité et évolutivité à la fois du modèle organisationnel des DSI et également de leur architecture future. Cela n’est possible que si 3 grands principes sont respectés :

– « Le Design en tant que discipline » : l’approche et les méthodes à privilégier sont celles qui siéent le mieux aux utilisateurs : « la conception de la solution doit être basée sur la vision utilisateur, sans que les contraintes techniques ne soient vécues comme bloquantes pour cette dernière ».
– « La gouvernance et l’intégration des données » : il est conseillé d’utiliser les données existantes et des interfaces standards.
– « Penser à l’exploitation » : il convient d’adopter des outils pour piloter, maintenir les solutions et suivre la performance métier en s’adaptant à chaque mode de réalisation projet.

« Réalités organisationnelles »
Après les procédures et l’architecture, il est question ici d’organisation de la DSI et donc de la gestion des hommes qui sont juges et parties dans la nécessité de changer la perception qu’ont les Métiers de leur service, souvent considéré comme statique et ne produisant pas les solutions adéquates suffisamment rapidement. 4 domaines doivent être travaillés :

– « L’état d’esprit/culture » : les hommes doivent être responsabilisés sur la recherche permanente d’amélioration des processus. L’innovation ainsi rendue possible par la flexibilité des hommes va permettre de créer de la valeur.
– « Leadership » : pas de Right-Speed IT sans adhésion totale des dirigeants à cette nécessité d’adapter la vitesse à chaque projet via des processus flexibles. L’exemplarité des dirigeants est le moteur et un des facteurs clé de réussite dans l’imprégnation de la culture Right-Speed IT.
– « Talent » : la connaissance des compétences, des passions et des aspirations de chaque membre de la DSI permettra d’isoler les sponsors du Right-Speed IT, et d’accompagner les autres vers cette démarche à travers des cursus de formation à moins que votre portefeuille de projets permette de fournir à tous les profils en fonction de leurs affinités des projets « rapides » ou « stables ». Le recours à des sociétés extérieures expérimentées aux projets agiles est également une solution pour initier ce type de projets.
– « Organisation » : il est nécessaire que l’environnement managérial et organisationnel libère les équipes IT de toute contrainte limitant leur capacité à piloter et à agir immédiatement.
– « Incentives/Motivations » : il est nécessaire de définir des objectifs individuels mesurables afin de pouvoir suivre l’activité de vos équipes.

NOVABRICKS - Portrait - Start-up

#Portrait de Startuper NOVABRICKS

En mai dernier, Christophe Batilliot, dirigeant et fondateur de NOVABRICKS a rencontré Sébastien Bourguingnon, consultant et influenceur IT, pour parler du projet qui a mené à la création de la Start-up.

Manager IT dans le secteur assurance, expert des réseaux sociaux et du « growth hacking », avec 15 ans d’expérience dans les domaines du Digital, des Nouvelles Technologies, de l’Innovation et de l’Agilité. Sébastien Bourguignon apporte de la valeur en transformant rapidement les organisations et en permettant d’accroître les performances des entreprises grâce aux nouveaux usages du numérique.

Passionné par l’innovation, le numérique et le management, il s’intéresse particulièrement aux mécanismes liés à l’entreprenariat et en particulier aux startups. Cela amené à réaliser une série de portraits de startupers pour les partager sur son blog.

Il y a peu, c’est Christophe Batilliot qui s’est prêté au jeu de l’interview et reviens sur l’ensemble du projet NOVABRICKS, de ces origines aux dernières actualités de la plateforme et de la Start-up.

Retrouver l’article complet réaliser par Sébastien BOURGUINGNON sur NOVABRICKS

Retrouvez l’ensemble des #Portraitdestartuper

Encore un grand merci à Sébastien BOURGUINGNON pour son engagement envers les Start-ups !

NOVABRICKS_OVH

NOVABRICKS intègre le programme OVH Digital Launch Pad

Lancé par OVH fin 2015, le OVH Digital launch Pad est un programme d’accompagnement de start-up innovantes sélectionnées pour être suivies, conseillées et accompagnées depuis leur phase de lancement jusqu’au stade de développement international, une nouvelle étape pour NOVABRICKS.

OVH est le 3ème hébergeur mondial et dispose de 17 datacenters dans le monde.
Le programme d’accompagnement s’articule autour d’une expertise très forte d’OVH sur la partie Infrastructure Réseau, Hardware, Software, IaaS, SaaS et PaaS.

Outre la mise à disposition de moyens, de conseils et de formations, OVH accompagne également les membres du programme dans la mise sur le marché de leurs solutions notamment au niveau de son écosystème de partenaires et sa Marketplace.

La plateforme NOVABRICKS est, depuis sa création, hébergée dans les datacenters de OVH et c’est donc très naturellement que NOVABRICKS a intégré le programme Digital Launch Pad.
Premier objectif technique : améliorer encore les déploiements, les performances, la disponibilité et la scalabilité de la plateforme PaaS NOVABRICKS !

Plus d’info concernant le programme OVH DLP et retrouvez aussi l’interview de Guillaume Fillière, en charge pour OVH du Digital Launch Pad.

Grand Nord Digital Forum ; NOVABRICKS

NOVABRICKS remporte le 3ème prix du trophée « Club Gagnant de la meilleure solution digitale »

Jeudi 24 mars 2016 avait lieu le rendez-vous des acteurs du numérique des Hauts-de-France, le Grand Nord Digital Forum qui a rassemblé plus de 1500 visiteurs et une centaine d’entreprises dont NOVABRICKS.

Avec plus de 3000 m2 d’espace d’exposition au Vélodrome de Roubaix, c’est le premier événement d’une telle envergure en Europe. Il regroupe à la fois l’espace d’exposition et de conférences Grand Nord Digital Forum et le My Digital City, un espace de 530m2 dédié aux démonstrations en immersion totale dans des univers consacrés à la révolution digitale dans l’entreprise, la maison, l’éducation, l’industrie…
Pour la 4ème année consécutive, NOVABRICKS était présent afin de faire découvrir sa plateforme aPaaS de création d’applications métiers sans code et ses dernières évolutions.

Tout au long de la journée, des groupes de professionnels (le Club DSI GUN,  le Club Gagnant…), de collectivités et d’entreprises de la région (Rabot Dutilleul, Auchan…) ont assisté aux démonstrations des solutions qu’ils avaient sélectionnées parmi la centaine d’exposants, dans le cadre de parcours de démonstration au sein de « My Digital City ». Suite à un pitch de 2 minutes 30, chaque groupe devait élire la solution la plus innovante et performante.

NOVABRICKS a reçu un très bon accueil du Club DSI GUN, des dirigeants des entreprises de Lambersart, des dirigeants d’entreprises du Pévèle Carembault, du Club Gagnant…

NOVABRICKS s’est démarqué parmi une vingtaine de solutions présentées en recevant le 3ème prix du trophée « Club Gagnant de la meilleure solution digitale » grâce à la création d’une application de Gestion de Projets en mode collaboratif pour améliorer le service IT rendu aux entités métiers.

Notons également la participation active d’entreprises lors de la Conférence animée par Christophe Batilliot, dirigeant de NOVABRICKS sur la thématique : « Le code freine votre agilité ! Libérez-vous des contraintes techniques : créez vos applications métiers sans code ! ».

Cet événement fut une réussite grâce au dynamisme et l’implication du PRN (Pôle Régional Numérique) qui oeuvre pour le Digital au sein de la région des Hauts-de-France.

Photo_Grand_Nord_Digital_forum
Edouard Thyrant et Chrystelle Prévots-Lozowski – 24 mars 2016